Changer de travail : comment savoir si c’est le bon moment

Changer de travail

Tu envisages de changer de travail depuis quelques temps, mais tu préfères attendre le bon moment.

Mais comme pour toute décision difficile, le bon moment n’existe pas. C’est une excuse pour remettre à plus tard un choix important que tu dois faire. Et plus tu attends, plus le bon moment s’éloigne.

Quitter son travail, c’est un choc dans ta routine et peut-être même dans ton identité. Et c’est peut-être ce dont tu as besoin.

La peur de changer de travail

Tu y penses secrètement depuis longtemps, mais tu préférais encore attendre un peu, pour voir si la situation s’améliore.

J’ai commencé à avoir envie de changer de travail très longtemps avant de me bouger pour entamer les démarches.

Quand j’ai commencé mon dernier boulot, j’avais l’intention de ne rester que quelques mois. Je sortais d’une période de deux mois de chômage et j’avais besoin de me remettre sur les rails.

Je cherchais un job alimentaire, à temps partiel pour pouvoir “faire mes trucs à côté” (de la musique, à l’époque), en attendant de trouver autre chose qui me convienne mieux.

En fait, je ne savais pas ce qui me conviendrait mieux.

Je me suis laissé entraîner par ma zone de confort, je me suis attaché aux personnes et je me disais que finalement, je n’étais pas si mal là où j’étais.

Qui sait, ce serait peut-être pire ailleurs…

Le temps passait, je me contentais d’évoluer un peu trop tranquillement dans un boulot qui n’était clairement pas fait pour moi.

Puis j’en ai eu marre. Mais vraiment marre… plusieurs fois.

Mauvaise ambiance, embrouilles, etc. Pourtant je suis resté car c’était ma zone de compétence, et aussi parce que … j’attendais le bon moment pour partir.

Le bon moment? J’avais peur, ouais.

Peur de ce que j’allais retrouver de l’autre côté du rideau après 6 ans au même endroit.

Peur de ce que mes collègues allaient penser de moi si je les abandonnais.

Peur de ne pas être à la hauteur si je devais recommencer ailleurs…

Bref, peur.

Et si tu attends le bon moment, permets-moi de te dire que toi aussi, tu as peur.

L’évolution des besoins

Ton job ne te convient peut-être plus.

Tu ne te sens plus aligné avec ce que tu fais, car les besoins que tu cherches à combler aujourd’hui ne sont peut-être pas les mêmes qu’au départ.

Quand je disais plus haut que j’avais choisi un job alimentaire pour me remettre sur les rails, j’avais sans doute besoin de sécurité. Puis petit à petit, le CDI et la fiche de paie régulière aidant, ce besoin a été rempli.

Ensuite, je continuais à me sentir à l’aise avec ce que je faisais et je m’amusais bien, malgré les réveils avant 5h du matin.

Je m’entendais bien avec mes collègues, on formait une bonne équipe soudée. Sans m’en rendre compte, j’ai tissé des liens sociaux qui ont sans doute comblé un nouveau besoin d’appartenance

Dans la pyramide des besoins fondamentaux d’Abraham Maslow, ce qui vient après le besoin d’appartenance, c’est le besoin d’estime.

Celui-ci est accompagné d’une prise de conscience de soi, de ses capacités et limites. Cette estime de moi, je ne l’avais pas. En tout cas pas assez.

Et je ne la trouvais pas, là où j’étais. Je n’arrivais donc plus à évoluer personnellement.

Comment savoir si c’est le moment de quitter ton job? En te demandant si ton envie ne vient pas d’un vide que tu n’arrives plus à remplir.

Cette jauge, c’est un nouveau besoin fondamental. Et parfois, on ne trouve plus de quoi l’alimenter et il est temps de trouver une solution.

Comment savoir où chercher

Attention, cet article ne donne pas de pistes classiques pour changer de travail. Je ne parle pas d’aller à des salons de l’emploi ou faire des tests d’orientation.

Ce dont on va parler, c’est d’introspection.

De quoi as-tu besoin?

  1. De stabilité et de sécurité? Physique? Psychologique?
  2. De faire partie d’un groupe, tisser des liens et être reconnu?
  3. D’être indépendant et d’avoir une meilleur conscience et estime de toi?
  4. De trouver un vrai sens dans ce que tu fais et de t’accomplir, aligné avec tes valeurs?

Réponds honnêtement (pour toi-même) à ces questions et tu as déjà une piste.

Si tu as besoin de retrouver une stabilité, ce n’est pas nécessaire d’être trop exigeant dans ta recherche.

Si tu veux sentir que tu fais partie d’une communauté, d’un groupe qui t’accorde du crédit et de la valeur, tu chercheras peut-être une petite entreprise avec des équipes jeunes, qui te ressemblent.

Mais si tu lis cet article, c’est que tu n’en es plus là. Tu as franchi le point 2.

A ce moment-là, si tu n’accordes pas (encore) d’importance au fait de trouver un travail qui a du sens et qui soit en accord avec tes valeurs, alors tu peux te contenter de chercher un poste qui renforcera ton estime.

Par exemple, un job avec quelques responsabilités, et dans lequel tu aurais une certaine liberté de prendre des initiatives.

Mais si tu as franchi ce palier-là aussi, et que tu as besoin de t’accomplir personnellement et de faire quelque chose de sensé, lié à tes valeurs, tes passions, ta liberté…

Bienvenue au club.

Sois sûr de savoir qui tu es et ce qui est important pour toi.
Le site 16personalities.com est bien foutu, va jeter un oeil si ça peut t’aider à mieux te connaître.

Si tu sais exactement ce qui est important pour toi, il ne te reste plus qu’à choisir une entreprise dont tu aimes les valeurs… ou lancer ton propre projet indépendant.

Moi, je suis en plein dans le 2e cas. Mais je ne suis pas encore assez avancé pour en parler.

Comment savoir si c’est le bon moment pour changer de travail?

Bon, t’as compris l’idée. Si tu te demandes quand est le bon moment, c’est qu’il est déjà là.

Ne prends pas de décisions qui peuvent te mettre en danger financièrement.

Informe-toi sur les possibilités de négocier un départ avec ton employeur, et fais toujours attention aux pénalités que tu pourrais avoir si tu démissionnes ou le contrat est rompu “d’un commun accord”.

Prépare ton coup. Si tu avais l’intention d’attendre “le bon moment”, c’est que tu as encore le temps d’assurer tes arrières.

Mais quoiqu’il en soit, dis-toi bien qu’une fois que ta décision sera officielle, tes collègues ne t’en voudront pas, quitter un travail ne fait pas de toi quelqu’un de déloyal.

Tu as peur de ce qu’en penseront tes proches? Peut-être que, comme tu te juges durement toi-même, tu crois que les autres le feront aussi.

Et si tu as peur de l’inconnu qui t’attend, dis-toi tu as déjà été embauché une fois et qu’il n’y a pas de raison que ça ne se reproduise pas.

Dis-moi où tu te situes et quels problèmes tu rencontres. C’est juste ci-dessous en commentaire!

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.