Micro-articles

Dickie Bush, écrivain américain actif sur X (Twitter), n’avait pas assez d’un tweet pour dire tout ce qu’il avait en tête. Mais il ne voulait pas non plus passer trop de temps à écrire un article entier.

Alors, il a trouvé un format intermédiaire : l’Atomic Essay.

Environ 250 mots pour développer une idée. Parfois un peu plus, parfois un peu moins. Cela permet d’avoir un retour rapide sur un sujet et de récolter des données directement. Si un sujet plaît plus qu’un autre, on le sait tout de suite. Et à ce moment-là, on peut se permettre de passer plus de temps à le développer.

J’ai décidé de tenter le format pour plusieurs raisons :

  • Écrire un (bon) article peut prendre du temps et de l’énergie.
  • Les idées fusent et on n’a pas toujours le temps d’écrire sur chaque idée.
  • On ne sait jamais ce qui va plaire à l’audience !

Ils sont destinés aux réseaux sociaux. Mais cela reste du travail. Je leur ai donc dédié une page de mon site !

Voici mes essais atomiques, ou micro-articles (Cliquez sur une « carte » pour l’agrandir et lire le contenu) :