Se poser les bonnes questions

Tout le monde n’a pas envie de travailler à son compte. Certaines personnes sont de meilleurs exécutants, d’autres sont de meilleurs dirigeants. 

Il faut commencer par se poser les bonnes questions.

Quel est ton objectif? Pourquoi? 

Tu veux changer de travail car celui que tu as ne te plait pas?

Ou tu n’arrives juste pas à travailler pour quelqu’un d’autre?

Trouver sa voie demande beaucoup de remise en question… Et c’est une belle aventure, qui ne s’arrête jamais. 

Ça peut faire peur d’un coté, mais c’est l’expérience la plus enrichissante qu’on puisse vivre.

Apprendre à mieux se connaître, ça aide aussi à améliorer la confiance en soi. Savoir pourquoi tu fais les choses, profondément, ça donne de l’assurance. 

Peut-être que tu ne trouves pas ta place dans la société. Tu te sens peut-être incompris par tes collègues ou même par ton entourage. 

Je ne parle pas ici de passer pour une victime.

Tu as peur de t’engager mais tu ne sais pas pourquoi. 

Ou peut-être que tu le sais, mais que tu ne veux pas te l’avouer.

La plupart des moments où tu « ne sais pas », en fait tu le sais déjà. C’est juste une question d’honnêteté envers soi-même. 

Dit comme ça, ça paraît dur. 

Se poser la question, c’est connaître la réponse. Cliquez pour tweeter

C’est important de se poser les bonnes questions. 

De savoir où tu vas, pourquoi tu fais ce que tu fais. 

Si tu te sens spectateur de ta vie, c’est peut-être parce que tu ne te poses pas les bonnes questions.

Ou que tu ne crois pas en être capable. 

Ou tu es peut-être bloqué par ce que les autres risquent d’en penser…

Du coup tu n’agis pas. Car tu anticipes des choses qui n’auront probablement pas lieu.

Donc tu ne prends pas de décisions fortes. Et tu remets à demain ce que tu pourrais faire tout de suite. Classique. 

La procrastination…

A force de procrastiner, tu as l’impression de ne pas avancer. 

Pas terrible pour la confiance en soi, ça…

Du coup, en société, tu as honte de parler de toi. Tu ne te trouves pas intéressant. 

C’est un cercle vicieux… 

Mais c’est possible de sortir du cercle. Mais ça demande du travail…

Pour ça, il va falloir que tu te mettes dans des positions inconfortables. 

Intérieurement comme extérieurement… 

Intérieurement car en étant honnête avec toi-même et en te poser de bonnes questions, tu risques de ne pas toujours accepter les vraies réponses.

Extérieurement, car le travail que tu prépares à l’intérieur va devoir se refléter dehors!

Une petite action chaque jour, même si elle paraît insignifiante, peut changer le cercle vicieux en cycle vertueux.

Et tu apprendras à te connaître de mieux en mieux.

C’est très difficile, mais tout le monde peut le faire. 

Si je l’ai fait, tu peux le faire aussi. Car j’étais comme toi.

Tu as peur que ton entourage n’approuve pas, ou ne comprenne pas que tu travailles sur toi? 

Alors ne dis rien. Et fais le juste pour toi. 

Les résultats se feront sentir et ton monde changera tout seul.

Ça te semblera peut-être absurde maintenant, mais je peux t’assurer que ce que tu penses être le regard des autres, ce n’est que ta pensée. C’est peut-être même ta propre vision sur toi-même, que tu crois être le regard des autres. 

Alors oui, ce fameux regard des autres est un piège. La majorité d’entre nous est piégée. 

Mais si, juste pour essayer… juste pour « voir »… On se disait que c’est peut-être juste notre imagination?

Bon, pour le moment, c’est difficile de penser comme ça. 

Mais un bon moyen de commencer, c’est de commencer à penser à soi. 

Comment tu te sens aujourd’hui?

Comment tu te tiens, physiquement? Tu te tiens droit?

Voilà un bon moyen de commencer. Tiens-toi droit. Regarde devant toi, et souris. 

C’est un travail de longue haleine… Et c’est ça qui est bien.

Comme ça ne s’arrête jamais, tu ne t’arrêtes jamais d’être satisfait de tes progrès.

Et si tu n’as pas été content de toi à la fin de la journée?

Alors tu te demanderas pourquoi. Et tu corrigeras le tir demain.

1 commentaire pour “Se poser les bonnes questions”

  1. Retour de ping : Les 2 dangers du développement personnel (et comment les surmonter) | Kevin Detem

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.