Comment enfin tenir ses bonnes résolutions en 2021

Bonnes résolutions 2021

Chaque début d’année, tu prends des bonnes résolutions.
Et chaque fin d’année, tu te dis que l’année écoulée n’était pas terrible (surtout 2020), mais cette fois c’est la bonne. Alors tu reprends de bonnes résolutions, et comme chaque année, elles sombrent dans l’oubli.

Comment enfin tenir ses bonnes résolutions en 2021? Je te propose une vision un peu différente … C’est assez simple, en fait. Suis-moi.

L’illusion des bonnes résolutions

Prendre de bonnes résolutions est important. Le fait d’y penser aide à reprendre une bouffée d’air frais en début d’année. C’est symbolique, on tourne une page et on se recharge de motivation.

Peut-être qu’on le fait pour être immédiatement récompensés par la visualisation d’un avenir meilleur…

Quand on visualise une situation, le cerveau la comprend comme si elle était réellement vécue. Ça nous procure des émotions positives.

Mais ça s’arrête là, bien souvent.

C’est important de se sentir bien, et en tant qu’humain on recherche à être immédiatement récompensé. Dans ce sens, l’imagination suffit souvent à se rassurer, à se soulager.

Mais ce n’est que sur du très court terme

Ce qui est réellement important, c’est de pouvoir réaliser ces bonnes résolutions. Je ne t’apprends rien… Ça semble évident.
Pourtant dans la pratique, je pense que la majorité de tes bonnes résolutions de l’année dernière sont déjà loin derrière toi. Dans la déchèterie de ta mémoire, pas dans le livre d’or de tes accomplissements!

Objectifs?

Quels sont tes objectifs? Une bonne résolution doit être définie comme un vrai objectif.

Tu as déjà entendu parler d’un objectif S.M.A.R.T.? Ce n’est pas ça dont on va parler aujourd’hui.


Cet article participe à l’évènement “Votre meilleure astuce pour appliquer vos bonnes résolutions” du blog Devenez meilleur que j’apprécie beaucoup. Olivier Roland y a d’ailleurs écrit un article sur la raison de l’échec d’un défi, qui complète bien la méthode SMART.


Juste pour rappel ou au cas où ce concept ne te dit rien, un objectif SMART est un objectif spécifique, mesurable, atteignable, réaliste et temporellement défini. Bien que la méthode SMART soit très efficace dans la réalisation d’objectif, ce qu’on va voir ici est plus profond

Car ce dont il s’agit, ce sont des résolutions. Et les résolutions, ce sont des souhaits que tu as pour ton propre épanouissement. Pour une amélioration de ta vie. Ça va plus loin qu’un simple objectif

L’idée de cet article m’est venue en regardant un Ted Talk, une conférence quoi. L’une des conférences les plus vues sur YouTube : celle de Simon Sinek, un conférencier anglais spécialisé dans la communication et le leadership en entreprise, entre autres.

Et cet homme a donné une conférence devenue virale : Start with Why. Commencez par le pourquoi. Il en a même écrit un livre.

La Vision et les reptiles

Simon Sinek explique ce qu’ont de spécial les entreprises qui nous marquent plus que les autres : elles ont une vision, des convictions. Et quand la vision de l’entreprise correspond à tes valeurs, tu n’as plus besoin d’être convaincu par un super argumentaire de vente…

Un fan d’Apple achètera le prochain iPhone. Car il partage les valeurs qu’Apple véhicule, pas parce qu’il a besoin d’un téléphone.

Notre cerveau est le résultat de l’évolution sur plusieurs centaines de millions d’années. Avant de devenir des humains, on était des primates. Et avant ça, des reptiles. Et notre cerveau en a gardé une trace.

Par exemple, quand tu vois une mouche, tu as probablement instinctivement envie de dégainer ta langue et d’avaler l’insecte…

Non je plaisante.

Le cerveau reptilien s’occupe des fonctions vitales, des réflexes innés, et surtout de la satisfaction des besoins primaires. Je dis “surtout”, car c’est ça qui nous intéresse ici.

C’est lui qui répond au “pourquoi”, instinctivement.

Il y a ensuite le cerveau limbique qui gère notamment les émotions et les comportements, puis le plus récent dans l’évolution : le néocortex. Celui-ci s’occupe entre autres du langage et des comportements volontaires et réfléchis.

Mais ceci n’est pas un cours d’anatomie ni de neurosciences.

Ce que Simon nous apprend, c’est que les entreprises cherchent souvent à nous vendre le QUOI et le COMMENT. C’est-à-dire les caractéristiques et les bénéfices d’un produit ou d’un service.

Par exemple, on te montrera comment ce magnifique aspirateur peut aspirer plus de saletés qu’un autre grâce à son moteur électrique alimenté par éoliennes via Wifi. Ou ce nouveau savon doté d’une triple couche de dégraissant capable de décaper un plat carbonisé (et la peau d’une main humaine)…

Mais elles ne te donnent pas souvent leur vision, POURQUOI elles font ça. Apple, c’est le minimalisme futuriste, le sophistiqué dans une apparence simple et esthétique. C’est en partie pour ça qu’un fan d’Apple se fout du nouveau matériau utilisé pour la création du câble du chargeur. Il est déjà convaincu avant.

La réalité des bonnes résolutions

Avant de trop s’éloigner, revenons à nos résolutions.

Comment faire le lien entre toutes ces explications et tes bonnes résolutions?

Et bien voilà. Une bonne résolution, c’est quelque chose que tu comptes faire. La question que je pourrais te poser, c’est “Quelles sont tes bonnes résolutions?”. Ça correspond à “QUOI“. Et c’est souvent à ça qu’on se limite.

Ensuite, une des questions qu’on doit souvent se poser pour être proactif et accomplir des choses, c’est “COMMENT“. Comment tu vas faire en sorte de mettre en place ces bonnes résolutions?

Et c’est déjà très bien de se demander comment faire. Ça donne une idée des choses mettre en place pour être proactif. Mais ce n’est pas tout à fait suffisant…

Ce qu’on cherche cette année, c’est la vraie efficacité. La vraie mise en pratique. Et pour être capable de te bouger et d’impliquer tes tripes, il va falloir se poser LA question la plus importante : POURQUOI?

Pourquoi tu veux réaliser telle ou telle bonne résolution? Quelle est la raison, le besoin primaire qui te pousse à vouloir réaliser cette bonne résolution?

Pour reprendre l’idée de Simon Sinek, voilà ce qu’on va faire :

  1. On va partir du Pourquoi, de l’instinct, des besoins primaires. Tu vas te demander pourquoi tu veux faire les choses, comme on vient de le voir au paragraphe précédent.
  2. Ensuite, quand tu as pris conscience de tes vraies raisons et besoins, tu vas pouvoir passer au Comment. De quelle manière tu vas répondre à ces besoins?
  3. Et finalement, quand tu sais comment, tu vas pouvoir te demander Quoi, c’est-à-dire ce qu’il te faudra pour exécuter les résolutions.

Les besoins primaires guident les comportements, et pas l’inverse. C’est pourquoi il faut commencer par le pourquoi, avant de trouver la manière et les moyens. Si tu ne sais pas pourquoi tu fais les choses, tu ne les feras pas longtemps…

Plutôt que de dire ce que tu vas faire, puis peut-être comment tu vas le faire, tu vas commencer par dire pourquoi tu vas le faire, et ensuite comment et sous quelle forme.

En pratique…

Revenons à l’exemple d’Apple donné par Simon Sinek…
Apple n’est qu’un fabricant d’ordinateurs comme un autre. Au détail près qu’ils ont une vision différente.

La plupart des fabricants d’ordinateurs te vendront un ordinateur car il est super performant, avec X giga de mémoire RAM et un disque dur rapide et volumineux. Mais si tu veux ce type de produit, tu as le choix entre de nombreuses marques.

Apple vend d’abord une vision : penser différemment. Les ordinateurs étaient moches et pas toujours simples à utiliser. C’était plutôt un truc de geek. Mais en pensant différemment, ils en ont fait de beaux objets, performants, à mettre entre les mains de tout le monde.

Et toi, quelle est ta vision?

Imaginons que, comme la majorité des gens, ta première résolution soit de te remettre au sport…
Tu as peut-être dit à tes amis : “Je vais m’acheter des nouvelles chaussures de sport pour me motiver à aller courir!” ou “dès que les salles rouvrent, je m’inscris!” ou encore “cette année, je prends un coach!”.

Mais pourquoi tu veux faire tout ça? Pour avoir une meilleure apparence physique et attirer une femme/un homme? Etre en meilleure forme et réduire le risque de blessures et maladies? Pour te dépasser et participer à une compétition?

La plupart du temps, ce qu’on arrive à accomplir dans la durée est guidé par un besoin fondamental. Besoin d’appartenance, de reconnaissance, de se reproduire, se nourrir, se loger, etc.

Savoir pourquoi tu fais les choses peut aussi t’aider à prendre de meilleures décisions.

Essaie de trouver en quoi tes nouvelles résolutions cherchent à combler un besoin primaire. En sachant pourquoi tu veux ce que tu veux, tu augmenteras tes chances de l’accomplir.

Tu avais déjà envisagé les résolutions sous cet angle-là? Dis-moi tout en commentaires!

4 commentaires sur “Comment enfin tenir ses bonnes résolutions en 2021”

  1. Ma vision des “bonnes résolutions” ? ne pas en prendre comme ça je suis sure de les tenir…mais plus sérieusement, je pense que si pour prendre ses bonnes résolutions on respecte le processus logique qui veut qu’on y ait murement réfléchi de façon à ce que ces résolutions résolvent justement un besoin, une nécessité, qu’on peut en tirer bénéfice, et bien oui alors il faut en prendre et surtout les respecter.
    J’ai du coup beaucoup aimé votre approche logique. Le POURQUOI est bien le moteur.

  2. Les résolutions, ça peut servir. Mais les “bonnes” résolutions, franchement, ça nous projette d’un coup en enfance, ça culpabilise un maximum en nous faisant croire qu’on doit devenir meilleur au troisième top. Bref, cela ne me parle du tout. Je fais ce que j’ai à faire, du mieux que je peux, quand je dois le faire, et ensuite je passe à autre chose. 31/12 ou pas, ça ne change rien.

  3. Je suis adepte du principe de trouver son grand Pourquoi ! Qu’est-ce qu’on veut accomplir et pourquoi. Une fois qu’on aura trouvé notre raison d’être le “Comment va s’imposer tout seul à nous. Merci pour cet article !

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.