Etre introverti : qualité ou défaut? (+fausses croyances)

Introverti qualité ou défaut

Silencieux au coeur du bruit, mystérieux parmi les expressifs, observateur au milieu d’une fête… Dans une société où l’extraverti est idéalisé, être introverti est une qualité ou un défaut? J’ai changé d’opinion avec le temps et l’expérience, et c’est ce que je veux t’expliquer dans cet article.


Si tu n’as pas le temps de lire l’article ou si tu préfères simplement la version audio, j’en ai fait un épisode sur mon podcast Apprendre & Agir :

Cliquez sur le bouton pour charger le contenu de anchor.fm.

Charger le contenu


Que veut dire être introverti, en vrai?

Tu n’as peut-être pas la bonne définition de ce que veut dire introverti. Souvent, je remarque que les gens (introvertis et extravertis) assimilent l’introversion à la timidité et le fait d’être réservé et mal à l’aise en société. Souvent, on parle de l’introversion de manière péjorative.

D’ailleurs, selon le Larousse (!), l’introversion est la “tendance à se replier sur soi-même”. C’est tout, aussi simple que ça! Un peu trop simple même.

Mais c’est pas tout. Le même dictionnaire définit l’extraversion comme un “trait de personnalité caractérisé par une fréquence élevée de conduites visant à établir des contacts sociaux et à rechercher des stimulations nouvelles”.

Je suis plutôt introverti (car on n’est pas soit l’un soit l’autre), et l’une des valeurs les plus importantes pour moi est la recherche de stimulations nouvelles…

Etre introverti c’est un trait de personnalité qui implique beaucoup de choses… Bien plus complexes que le simple fait de se replier sur soi-même. Tout comme un extraverti ne se limite pas à cette définition non plus.

Une personne introvertie puise son énergie en elle-même, écoute plus qu’elle ne parle, aime passer du temps seul pour se ressourcer et se remettre en question.
Les introvertis sont plutôt prudents, patients et ont tendance à être hypersensible, plus souvent que les extravertis. Que ce soit aux bruits, à la lumière, aux odeurs, mais aussi aux émotions.

Ce n’est pas une généralité, on n’est pas l’un ou l’autre, notre type de personnalité est un mix de beaucoup de choses. Ce serait une erreur de catégoriser et généraliser.

Comment ne plus être introverti?

C’est ce que se demandent au moins une fois dans leur vie les introvertis, convaincus que c’est une faiblesse ou un défaut. En réalité, cette question ne devrait pas se poser.

C’est une fausse solution à un problème qui n’en est pas un.

Personne n’est 100% introverti ou extraverti. Pour ma part, je me placerais à 60% introverti, 40% extraverti. Et pendant longtemps, j’ai cru que c’était un point faible, quelque chose à réparer, ou même à soigner.

J’ai souvent souhaité être moins réservé, moins timide, avoir la tchatche facile, déclencher naturellement des conversations et rire fort. Etre à l’aise en grands groupes, m’adresser à quelqu’un qui se trouve de l’autre côté de la pièce, sans être gêné d’attirer l’attention en ayant parlé fort…

Bon, d’abord, tu ne choisis pas ça. Bien que notre caractère puisse évoluer tout au long de la vie et changer de phase avec les événements qu’on rencontre, notre personnalité garde une base presque immuable.

Et deuxièmement, l’herbe n’est pas spécialement plus verte ailleurs!

Je me suis souvent demandé comment être moins introverti. Mais en fait, je remarque aujourd’hui que c’est une force. Pas dans le sens où être une personne extravertie serait une faiblesse, loin de là. Eux aussi, ils ont leurs hauts et leurs bas. Mais c’est une force de pouvoir être à l’aise en solo, de pouvoir trouver de l’énergie en soi et ne pas avoir besoin d’être sous le feu des projecteurs pour briller! 🙂

Etre extraverti dans nos sociétés occidentales, c’est une bonne chose. C’est une bonne chose de savoir se vendre, se mettre en avant et puiser son énergie dans les groupes et créer l’interaction sociale.

Mais on a tous besoin d’équilibre. Les extravertis ont besoin des introvertis, et vice-versa. Chacun a ses forces et ses faiblesses, et se complètent parfaitement.

Comme dit Mark Manson dans son livre L’Art subtil de s’en foutre (que je te conseille d’ailleurs), “cette fixette sur le positif – sur ce qui est mieux, sur ce qui est supérieur – ne sert qu’à te rappeler en boucle ce que tu n’es pas, ce que tu n’as pas…” (Manson, Mark. L’art subtil de s’en foutre (pp. 8-9). Eyrolles.)

Bon dans ce cas-ci, on ne parle pas d’être supérieur, mais t’as compris.

Croyances sur le leadership

Contrairement aux introvertis, la majorité des extravertis estiment être de potentiels bon leaders. Par contre, en réalité, ça n’a pas vraiment d’influence. (Etude sur l’ambition de 16personalities.com.)

Pour être un leader, il faut avoir une mission, une vision, et en être tellement convaincu et passionné que ta façon de communiquer en sera changée et mènera tes troupes vers un but commun.

Tu connais surement les comparaisons entre un “chef” et un leader. Le chef aime diriger et se mettre en avant pour assouvir des besoins personnels en priorité, alors qu’un leader montre l’exemple, prend des risques et veille à ce que les autres évoluent avec lui.

Selon moi, l’extraversion ou l’introversion n’influencent pas le leadership. Bien sûr, un introverti communiquera moins facilement en grand groupe, mais un leader n’a pas besoin de parler fort pour montrer le chemin.

Tu veux quelques noms d’introvertis connus pour te faire changer d’avis sur le leadership?

Gandhi, Elon Musk, Vladimir Poutine, Nelson Mandela, Martin Luther King, Mère Teresa, Alicia Keys, Angela Merkel, Michael Jackson et même Michael Jordan (si tu as vu The Last Dance, tu as peut-être remarqué qu’il s’isole dès qu’il peut pour se ressourcer)!

Ça va mieux?

Etre introverti, c’est une qualité ou un défaut?

Si tu es plutôt introverti, tu puises plus facilement ton énergie dans des moments passés au calme, être seul permet de se recharger. Un extraverti ira plutôt chercher son énergie dans le groupe. Chacun sa source de stimulation.

Du côté des défauts, un introverti aura tendance à se replier facilement sur lui-même, à être parfois moins sociable, et un extraverti cherchera à être le centre de l’attention à tout prix et a peut-être trop besoin d’interactions sociales pour se sentir bien. A l’inverse, les introvertis sont peut-être trop timides et discrets. Et oui, chacun ses vices.

Bon, tu auras déjà plus ou moins compris mon opinion…

Être extraverti ou introverti, ce n’est pas une qualité ou un défaut. Ce sont des traits de personnalité dont découlent encore de nombreuses variantes. Les qualités et les défauts sont spécifiques à chaque individu, indépendamment de son type de personnalité.

En tant qu’humains on a besoin d’être reconnus et acceptés, qu’on soit introverti ou extraverti. Et comme les extravertis sont plus remarqués en société, de par leur nature à aller plus vers l’extérieur et chercher les activités de groupe, peut-être qu’on les envie un peu.

Mais ce que je peux t’assurer, c’est que les extravertis envient ton calme, ta patience et ta capacité de remise en question.

Peut-être que ton pote extraverti s’ennuie parfois avec toi, quand il cherche à s’éclater lors de soirées en groupe. Peut-être qu’il te saoule à toujours vouloir attirer l’attention sur lui et se faire remarquer à tout prix.

Mais peut-être qu’il est content d’être ton pote quand il a besoin d’un conseil bien réfléchi. Et tu es content d’être le sien quand tu as besoin de lâcher prise!

Les uns envient certains côtés du tempérament des autres. C’est la nature humaine aussi…

Mais il ne faut pas trop généraliser. Personne n’est 100% introverti ou extraverti, et les traits de personnalité qui y sont associés ne sont pas vérifiables dans 100% des cas. Nous sommes tous de beaux mélanges!

Si ça t’intéresse, tu peux faire un test de personnalité ou simplement aller observer 16 types de personnalité sur 16personalities . C’est un site qui permet de faire un test de personnalité inspiré du MBTI, célèbre outil d’évaluation psychologique qui apporte une meilleure connaissance de soi dans un milieu professionnel comme personnel.

Dernière chose ! En tant qu’introverti, tu cherches souvent l’introspection, tu passes beaucoup (trop) de temps à réfléchir. Comme je l’explique dans un article sur les dangers du développement personnel, ce côté trop introspectif peut être un frein lorsqu’il faut agir. Alors pour terminer sur une bonne note, je te laisse méditer sur une citation d’Albert Camus :

« Tu ne seras jamais heureux si tu cherches continuellement de quoi est fait le bonheur. Tu ne vivras jamais si tu cherches toujours un sens à la vie. »

Alors, tu as appris des choses sur toi? Sur les introvertis si tu es plutôt extraverti? Tu pensais que l’un était mieux que l’autre?
Dis-moi tout en commentaires sous cet article.

5 commentaires sur “Etre introverti : qualité ou défaut? (+fausses croyances)”

  1. Retour de ping : Les 2 dangers du développement personnel (et comment les surmonter) | Kevin Detem

  2. J’adore ton article ! Très censé et intéressant 🙂. Plus jeune je voyais cela aussi comme une faiblesse, mais en « vieillissant » et avec le recul et la sagesse, je trouve aussi qu’il s’agit plus d’un atout 👍. Bonne journée.

  3. Très bon article, lorsque l’on est introverti on peut avoir cette tendance à prendre ça comme excuse. Non je ne peux pas, je n’en suis pas capable, je suis trop timide, etc. Il y a 10 ans j’étais 100% introverti, j’ai travaillé 6 ans pour un patron que je passais mon temps à éviter par simple gêne de lui dire bonjour … Mais rien est irréfutable en travaillant sur soi on peut largement s’améliorer 😊

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.