Comment se fixer des objectifs SMART

Se fixer des objectifs

Qu’ils soient privés ou professionnels, se fixer des objectifs est une compétence essentielle à maîtriser.

Il ne suffit pas de dire ce que tu veux ou ce dont tu as envie. Il y a des techniques pour définir efficacement un objectif. De cette manière, tu augmentes tes chances d’atteindre tes buts et d’avancer vers plus de liberté et d’accomplissement.

Que tu aies une bonne auto-discipline ou que tu sois un procrastinateur d’élite, tu as besoin d’un plan.

Pourquoi se fixer des objectifs

Pour accomplir des choses dans ta vie professionnelle ou ta vie privée, tu as besoin d’une ligne directrice.

Souvent, quand on te demande quel est ton objectif, tu réponds une phrase courte et vague du genre: “Je veux être en meilleure santé”, ou “je veux maigrir”, “je veux prendre du muscle”, “je veux gagner plus d’argent”, “je veux être plus heureux, plus épanoui”, …

Ces phrases ne sont pas des objectifs. Ce sont des fantasmes, des rêves.

Un objectif sans plan n’est qu’un souhait. (Antoine de Saint-Exupéry)

Le plan, le voilà…

Comment se fixer des objectifs SMART

On ne fixe pas des objectifs n’importe comment. Pour qu’il soit efficace, je te conseille d’utiliser la méthode la plus connue de formulation d’objectifs : la méthode SMART.

A la base, la méthode a été créée en anglais, mais est facilement adaptable en français. Pour certains mots discutables, je t’écrirai ma vision de la chose dans les points suivants.

Le mot “smart” signifie “intelligent”. Ça tombe plutôt bien, c’est ce qu’on cherchait, un objectif intelligent.

Et voilà à quoi correspond chaque lettre…

Spécifique

L’objectif doit être spécifique. Qu’est-ce que tu veux atteindre exactement? Pourquoi? Pour quand? De quelle manière?

A partir de maintenant, “je veux maigrir” n’est plus un objectif valable.

Tu ne veux pas maigrir, tu veux perdre 5kg sur les 50 prochains jours pour te sentir plus en forme, en supprimant les féculents du repas du soir et en faisant des exercices physiques 3 fois par semaine après le travail.

De même, tu ne veux pas gagner plus d’argent.

Tu veux gagner 3250€ nets par mois car c’est ce dont tu aurais besoin si tu veux payer toutes tes factures, les courses, le remboursement des crédits, te consacrer à tes loisirs, faire des sorties en famille ou en couple, et en plus, garder un peu de côté “juste au cas où”…

Tu vois la différence? Pourtant l’idée est la même…

Mesurable

Comme on vient de le voir, l’objectif doit être facilement mesurable, pour avoir une idée précise de l’avancement ou de l’atteinte de l’objectif.

La meilleure manière d’avoir un objectif mesurable est de pouvoir le quantifier, l’évaluer en chiffres.

Si tu vises une perte de poids, combien tu veux perdre?

Une augmentation de salaire? De combien exactement?

Tu vises plutôt une prise de muscles? Quel poids tu veux atteindre pour quel pourcentage de graisse?

Si tu veux être plus heureux, définis une action ou habitude qui pourrait te rendre plus heureux.

Par exemple, rendre visite à ta famille 1x par semaine. C’est chiffré, c’est mesurable. Si c’est important pour toi, peut-être qu’organiser une rencontre familiale hebdomadaire augmenterait ton bonheur.

Bon, t’as compris… on veut des chiffres!

Atteignable

On dit parfois Acceptable ou Ambitieux. En anglais, c’est “achievable”, ce qui signifie “réalisable”. C’est pourquoi je préfère dire “atteignable”. Ça colle mieux.

Il en faut pas exagérer dans tes ambitions. C’est bien de viser haut, mais si tu vises trop haut, tu pourrais être découragé.

Par exemple, tu ne vas pas te fixer comme objectif d’atteindre les 10000€ par mois en 6 mois, ni de perdre 10kg avant la fin de la semaine.

L’objectif doit être ambitieux, mais réalisable. Atteignable, quoi.

Réaliste et pertinent

En anglais, et la lettre R correspond à “relevant”. Ce qui signifie “pertinent“. Comme ce n’était pas la même lettre en français, on a choisi Réaliste. Et je trouve ça perturbant, car réaliste ressemble à atteignable…

Donc retiens Réaliste, mais pense Pertinent 🙂 Un objectif SMAPT, ça sonnait moins bien…

Celui-ci est particulièrement important.

L’objectif doit être pertinent par rapport à ce que tu cherches à atteindre en le réalisant. Par rapport à un plus grand objectif, voire à ta mission de vie.

Tu peux planifier un objectif super bien organisé et dans lequel tu progresses bien, mais s’il ne te fait pas avancer dans le bon sens, à quoi ça sert de l’accomplir?

Pour reprendre un de nos exemples, disons que tu veux gagner plus d’argent. Tu peux le formuler parfaitement, et grâce à ça, te donner les moyens d’avancer sur cette voie.

Mais si au fond tu n’as pas vraiment besoin de gagner plus, et que cette situation nuit à ton couple ou rend ta famille malheureuse car tu travailles trop, peut-être que tu vas à l’encontre d’un principe plus important…

Pareil pour le fitness. Prendre soin de soi est une bonne chose pour la santé, mais est-ce que tu passerais 6 soirées par semaine à la salle pour avoir un corps de rêve au détriment de ta vie sociale?

Priorité aux priorités!

Temporel

L’objectif doit être défini dans le temps. Il faut fixer une date limite. Mais pas n’importe comment.

C’est-à-dire que tu ne vas pas donner comme date limite “l’année prochaine”. Tu vas fixer un jour précis. Voire une heure précise, si nécessaire.

Par exemple, si je m’étais fixé un objectif temporellement défini pour cet article, j’aurais précisé qu’il doit être publié ce vendredi matin à 8h, donc je dois l’avoir entièrement terminé avant. (On est jeudi soir au moment où j’écris ces lignes!)

Décomposer l’objectif

Au moment où ton objectif SMART est formulé, tu as déjà une vision beaucoup plus précise de ta destination.

Mais je trouve qu’il faut ajouter quelque chose.

Ta destination peut être parfaitement définie, tu peux la visualiser très clairement etc.

Mais quelles sont les petites actions quotidiennes que tu peux mettre en place pour entamer ta route vers cet objectif?

Un objectif SMART est déjà très bien, mais selon moi il devrait être divisible, décomposable, appelle ça comme tu veux mais tu vois l’idée?

Diviser un gros morceau en petites tâches faciles à mettre en place, ça te permet d’augmenter ta motivation et de diminuer les risques de procrastination.

Par exemple, si tu veux avoir pris 5kg de muscles et être passé sous les 12% de masse graisseuse dans 50 jours, tu peux commencer par te dire que la première semaine, tu remplaces tes féculents du repas du soir par des légumes. Puis la 2e semaine, un autre truc à ajouter…

Je ne suis pas expert en nutrition, mais voilà l’idée.

Fais les choses petit à petit, marche par marche.

Alors, quel est ton prochain objectif SMART?

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.