Prise de notes rapide

Prise de notes rapide : ma méthode simple et facile à mettre en place

J’utilise une petite technique simple de prise de notes rapide et efficace qui nécessite un livre (forcément), un crayon et des post-its.

Je voulais trouver un moyen de prendre des notes rapidement et de pouvoir y revenir facilement aussi. Si quand tu lis un livre, tu ne penses pas toujours à prendre des notes et tu le regrettes parfois plus tard, alors ça pourrait t’intéresser.

Si tu veux en approfondir d’autres, j’ai fait une liste de 12 méthodes pour une prise de notes efficace.

Mais si tu veux un truc rapide et facile à mettre en place, continue à lire celui-ci.

Pourquoi prendre des notes

La lecture sert à apprendre des choses de manière active. En lisant passivement, tu risques d’oublier une grande partie de ce que tu lis.

Quand j’ai commencé à lire beaucoup, je lisais surtout dans mon lit ou pendant mes pauses au travail, en mangeant. Je laissais mes yeux glisser le long des lignes, mot par mot, entrer dans ma tête et en ressortir après quelques heures…

Maintenant, je laisse des marques dans les livres. Des signes au crayon dans la marge, je souligne, entoure, … Et surtout, je note les grandes idées, des exemples et des actions à mettre en place.

Prendre des notes est une des manières de lire plus activement. Et si en plus de juste prendre notes, tu orientes ta prise de notes vers l’action, tu as beaucoup plus de chances de comprendre et d’assimiler des idées et des concepts.

En plus d’améliorer l’apprentissage, la prise de notes bien organisées permet même de faire des connexions entre des idées complètement différentes, aiguiser la pensée et la créativité.

Grâce à la petite technique de prise de notes rapide que je t’explique dans 30 secondes, je retiens mieux ce que je lis.

Voilà comment ça se passe…

Méthode de prise de notes rapide et pratique

Aller vite c’est bien, mais être efficace c’est mieux.

Pour essayer cette méthode, tu vas avoir besoin de :

  • Un livre
  • Un crayon
  • Des post-its
  • Discipline

Voilà ce que je fais et ce que je te propose d’essayer :

  1. Avant de commencer un livre, tu parcours la table des matières pour voir le nombre de chapitres présents dans le livre. Le nombre de chapitres définira le nombre de post-its.
  2. A la dernière page de chaque chapitre, tu places un post-it vierge.
  3. Pendant ta lecture, tu mets des signes dans la marge à côté des passages importants. Un moyen simple consiste à utiliser une croix, un triangle, un rond et un carré. Chaque signe représente un type d’info à retenir. Par exemple, une croix pour les citations, un triangle pour les concepts importants, un rond pour les histoires et exemples, et un carré pour les chiffres et études scientifiques.
  4. Quand tu termines la lecture du chapitre, relis tous les passages à côté desquels tu as mis un signe.
  5. Prends le post-it de fin de chapitre, et note sur la face avant les points importants que tu as retenus. Attention, tu ne peux pas utiliser plus que cette face! C’est le but du jeu. Avoir un espace limité est nécessaire pour mieux synthétiser.
  6. Sur le verso, tu vas écrire de quelle façon tu pourrais appliquer ce que tu as appris dans ce chapitre. Quelle action tu vas faire pour mettre en pratique la théorie que tu viens d’apprendre. Ça peut être un défi, un passage à l’action dans vie réelle, comme ça peut être le simple fait de mettre au net ces notes dans une app comme Evernote, Bear ou Notion par exemple.

Fais ça tout au long du livre. Et à la fin du livre, rassemble tous tes post-its. Et à l’aide de tes notes, explique à quelqu’un, avec tes mots, le contenu du livre en résumé. Le but est d’apprendre à quelqu’un ce que tu as lu. Avec tes mots.

post its prise de notes
Voilà à quoi ça ressemble quand il y a beaucoup de chapitres…

Fixer des limites de notes et de temps

Cette méthode peut prendre du temps, surtout si tu ne fixes pas de limites.

Tu connais la loi de Parkinson?

Cyril N. Parkinson était un historien anglais. Et dans les années 1950, il a émis une loi inspirée de la physique. En physique, on dit que les gaz s’étalent de manière à occuper tout l’espace dans lequel ils sont contenus.

Si tu mets de l’hélium dans un ballon, il occupera tout l’espace du ballon. Si tu pètes le ballon, il y aura de l’hélium dans toute la pièce. (Non, tout le monde ne parlera pas avec une voix de dessin animé, car la concentration de gaz est plus faible que dans le ballon).

Cette loi est aussi transférable à l’espace en général. Plus tu as d’espace disponible, plus tu cherches à le combler. Dans ton appart, sur ton téléphone, …

Et bien M. Parkinson a transféré cette loi au travail et au temps: « Le travail s’étale de façon à occuper le temps disponible pour son achèvement ».

Faire des connexions entre différents domaines de connaissance est une compétence puissante pour l’apprentissage en général.

Pour faire le lien avec la prise de notes (et enfin revenir à nos moutons) :

  1. Fixe un nombre maximum de signes par page ou par chapitre. Par exemple, si tu veux un vrai condensé, un seul signe de chaque type par chapitre ! Ça force à garder le nectar, ce qui compte vraiment. Bon, ça dépend aussi de la taille du chapitre. Ce que j’essaie de faire, c’est de n’avoir maximum qu’un signe par double-page. Ce qui est déjà beaucoup, si c’est un livre de 500 pages…
  2. Donnes-toi une limite de temps pour lire. Par exemple, une minute par page ou 25 minutes de lecture pour un chapitre. Dans la limite de ce qui est faisable, hein. Si le chapitre fait 200 pages, 25 minutes c’est un peu tendu.

Aller plus loin avec la prise de notes par thème (ou par questions)

J’ai encore une chose à te proposer si tu veux aller encore plus loin et si tu as un objectif bien précis qui ne se limite pas à un seul livre.

Si tu veux livre plusieurs livres sur un même sujet, pour en apprendre les bases générales par exemple, tu n’auras pas besoin de toutes les infos du livre. Tu auras besoin de certaines infos précises sur le sujet général, et tu peux trouver ça en piochant dans plusieurs livres.

Pour faire les choses bien, je te propose de préparer des questions-clés pour guider ta lecture. Ce sont des questions que tu as besoin de poser « au livre », comme une conversation avec l’auteur.

De cette manière, en lisant, tu seras guidé par ces questions et tu noteras les réponses … sur les post-its!

En utilisant cette technique sur plusieurs livres en même temps, tu vas pouvoir faire des connexions entre les concepts de plusieurs livres et créer ta propre idée du sujet.

Cette fois, ce ne seront pas les chapitres d’un livre qui définiront la structure de tes notes, mais les questions que tu auras préparées. De cette manière, tes notes seront regroupées par sujet et non par livre.

Par exemple, si tu veux en apprendre plus sur la création de bonnes habitudes et routines, tu peux sélectionner 4 livres sur le sujet. Dans ce cas-ci, ce serait Un rien peut tout changer de James Clear, Le pouvoir des habitudes de Charles Duhigg, L’Effet cumulé de Darren Hardy et Miracle Morning de Hal Elrod. On dit qu’après avoir lu 4 livres sur un sujet, tu en sais plus que 80% des gens.

Et plutôt que prendre un post-it par chapitre de chaque livre, tu vas prendre un post-it par question. Par exemple : un post-it pour « comment ancrer efficacement une nouvelle habitude », un autre pour « comment défaire une mauvaise habitude », un troisième pour « quels sont les bénéfices d’une routine ? », etc… Tu as compris le principe.

Cette manière de faire permet de guider la lecture. Au lieu de lire de manière linéaire, tu piocheras les informations en « sautant » d’un livre à l’autre.

En résumé, la prise de notes est un élément-clé de l’apprentissage par la lecture. De nombreuses méthodes existent et la technique de prise de notes rapide que je t’ai proposée aujourd’hui peut t’initier à la prise de notes et en même te donner envie d’en tester d’autres.

Au travail!

1 réflexion sur “Prise de notes rapide : ma méthode simple et facile à mettre en place”

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.