Comment apprendre 9x mieux qu’en lisant

apprendre mieux

Plus tu es actif dans ton apprentissage, plus tu retiens et intègre à long terme ce que tu as besoin de retenir.

Edgar Dale, un chercheur en éducation, a créé un modèle d’apprentissage qu’on appelle le “Cône d’Expérience” qui explique quelles sont les meilleures manières d’apprendre.
Ce qui se trouve dans ce modèle est une des raisons pour lesquelles j’ai créé ce blog. En te transmettant ce que j’apprends, j’apprends encore mieux!

A ton tour d’expliquer à d’autres ce que tu apprends ici! Mais d’abord, on va développer tout ça.

En apprenant passivement, tu retiens:

10% de ce que tu lis

Quand tu lis un livre passivement, en le parcourant sans prendre de notes, tu ne retiens que 10% de ce que tu auras lu.

Je te parle ici de juste lire sans aucune autre action. De la même manière que tu es en train de lire ce blog… Dommage pour moi. 🙁

Par contre si tu mets en pratique ce que je vais t’expliquer dans les prochains paragraphes, les choses changeront!

20% de ce que tu entends

Quand tu suis une conférence ou un cours, tu écoutes passivement quelqu’un parler.

Quand j’étais étudiant, je me suis souvent endormi à ce niveau-ci. Déjà, on est condamné a ne retenir que 20% de ce qu’on entend, mais si en plus on s’endort…

Bref, tu retiens 20% de ce que tu entends, sans t’endormir, et sans prendre de notes.

Après ces 2 premiers niveaux, tu es capable d’expliquer, de décrire ou définir ce que tu as appris en lisant ou en suivant un cours ou une conférence.

30% de ce que tu vois

En regardant des images ou des infographies, tu retiens déjà un peu plus.

Par exemple, j’aurais pu ne pas écrire cet article et te partager uniquement l’infographie de ce fameux Cône de l’Expérience.

Par Psychoslave — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=27867317

En faisant ça, tu aurais compris l’essentiel de cette théorie, et tu aurais même mieux retenu l’info que si tu lisais uniquement cet article passivement, sans images.

Mais comme j’ai envie de te filer 10% de connaissance en plus, je prends la peine d’écrire cet article en plus de te montrer l’image!

On dit souvent qu’une image vaut mille mots

Mais cela dit, on n’est toujours qu’à 30%!

50% de ce que tu entends ET vois

Si le cours ou la conférence que tu suis est bien faite, le présentateur aura intégré de l’audio-visuel. Ou au moins du visuel.

Par exemple, si un orateur explique un sujet complexe, tu auras plus de chances de retenir des choses s’il utilise des slides, des images ou même une vidéo pour expliquer ses idées.

En ajoutant du contenu visuel qui complète l’explication orale, le prof/conférencier/formateur te donne 50% de chances de retenir l’info.

Attention, des slides qui reprennent bêtement un texte que la personne lit en direct, ça compte pas. Il faut un visuel qui complète et ajoute de la valeur à ce que tu entends.

Après ces 2 niveaux, tu es capable de démontrer et de mettre en pratique ce que tu as appris! C’est là que ça devient intéressant.

En participant activement, tu intègres:

70% de ce que tu dis et écris

On passe ici dans la phase active de l’apprentissage.

Prendre des notes pendant que tu lis, c’est déjà une très bonne chose. Vu que tu écris ce que tu retiens de la lecture.

Mais si tu expliques quelque chose à quelqu’un d’autre, et qu’en plus tu lui écris les grandes idées que tu es en train d’expliquer, ton apprentissage fait un bond en avant.

Par contre, la personne à qui tu t’adresses ne fait qu’écouter et voir ce que tu lui montres se trouve donc à max. 50% comme on l’a vu plus haut.

Le fait d’être actif change la donne. Tu es obligé de démontrer et de faire comprendre, et donc tu vas réfléchir plus profondément et par toi-même.

A ce stade, le niveau est déjà élevé mais il manque un petit quelque chose pour pimenter le tout…

90% de ce que tu dis et fais

Pour apprendre, assimiler complètement des idées ou des théories, il n’y a rien de mieux que le passage à l’action.

Je parle beaucoup de proactivité sur ce blog. C’est parce que le meilleur apprentissage se fait par la pratique.

Tu peux avoir une connaissance théorique parfaite de ton sujet et l’expliquer de la manière la plus détaillée et pédagogique, tu en sauras toujours moins que quelqu’un qui a moins étudié mais qui a mis les mains à la pâte.

Car c’est dans la pratique que tu reçois des retours. De toi-même si tu agis seul, ou des autres.

Par exemple, tu peux connaître la meilleure manière de faire des abdos, le meilleur angle pour un max d’effets et dessiner tout ça sur papier. Mais en les faisant, ces abdos, tu verras des erreurs à corriger, des choses à supprimer ou améliorer, et des méthodes adaptées pour telle ou telle personne.

Tu peux connaître le solfège est une partition par coeur, tu peux même chantonner cet air à quelqu’un pour lui expliquer, tu ne sauras jamais comment souffler dans un saxophone si tu ne le fais pas. Et quand tu arriveras à souffler, tu auras besoin de pratiquer devant des gens pour avoir leurs retours et t’améliorer.

Après ces 2 derniers niveaux, tu es donc capable d’analyser et d’évaluer pour corriger, adapter, recommencer.

Rien ne vaut la pratique, l’action, et le feedback.

En pratiquant, tu retiens donc 9 fois mieux qu’en lisant passivement!

Plus tu es actif dans l’apprentissage, mieux tu retiens et assimiles la connaissance.

Va vite expliquer à quelqu’un ce que tu viens d’apprendre avant qu’il ne soit trop tard.

Étiquettes:

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.