Mon entraînement pour le championnat du monde de lecture rapide

championnat du monde lecture rapide

Dans un précédent article, je t’annonçais que je me suis inscrit au championnat du monde de lecture rapide.

C’était il y a 3 mois. Le championnat aura lieu dans un peu plus de 2 mois et il est temps de passer aux choses sérieuses. Je vais te parler ici de ce que j’ai déjà fait, même si c’est pas énorme, mais surtout de ce que je vais me préparer comme entraînement pour les 2 prochains mois.

J’espère te donner l’inspiration d’en faire autant, même si tu ne participes pas au championnat!

En s’entraînant à lire plus vite, on n’a rien à perdre et tout à gagner.

Entraînement léger jusqu’à présent

Depuis mon inscription, je me suis entraîné très calmement et j’ai espacé les sessions, parfois même sans régularité. Honte à moi.

Voilà à quoi ressemblait une session type jusqu’à présent…

Le matin, je m’enferme dans une pièce, au calme. Pas de café tout de suite. D’abord, 5 minutes de cohérence cardiaque, technique de respiration pour la concentration et la relaxation.

Sur les 15 minutes suivantes, je lis (sur papier, pas numérique) un même passage d’un livre plusieurs fois, en accélérant à chaque passage jusqu’à ne plus rien comprendre. Et ensuite, revenir à la normale.

Ça entraîne mes yeux à sprinter plus confortablement.

Si j’étais aspiré par le contenu, je me laissais continuer tranquillement encore quelques minutes, juste pour le fun.

Je faisais des sessions de 15-20 minutes, en tout début de journée. Mais je laisse beaucoup de temps passer entre les séances.

Maintenant que la date approche, je vais changer d’état d’esprit et mieux m’organiser. Et vu que le format sera numérique, je vais devoir changer de support d’entraînement aussi!

Évènement en ligne, lecture sur écran

Le championnat du monde se déroule en ligne, comme l’année dernière (je n’y ai pas participé).

A cause de la crise sanitaire, l’évènement se fera en ligne. Le site qui sert de plateforme pour accueillir le concours est prêt.

Je me demande à quoi m’attendre mais je ne m’inquiète pas pour l’organisation. Ils l’ont déjà fait l’année dernière et je n’ai vu aucune plainte.

Par contre, là où ça me perturbe, c’est que le livre donné sera donc un livre numérique! A lire en ligne, au moment du concours.

Je ne me suis jamais entraîné sur un écran.

Mais c’est tout à fait faisable, avec l’habitude. Je prévois de m’entraîner sur écran dans les prochaines semaines.

J’ai d’ailleurs déjà cherché comment changer la luminosité de l’écran pour réduire la lumière bleue qui fatigue les yeux. Avec une teinte plus “jaune”, plus chaude, les yeux se fatiguent moins vite.

Un autre point intéressant auquel je pense, c’est que si la plateforme fonctionne un peu comme l’app Kindle ou un pdf, il suffit d’appuyer sur les flèches du clavier ou sur la souris pour tourner les pages. C’est minime, mais c’est un gain de temps et d’ergonomie quand même.

Comment se déroule le championnat?

Voilà comment ça va se passer, si je ne me trompe pas.

Chacun reçoit le même livre, inédit, et dans la langue de son choix (si celle-ci est disponible, ce qui est le cas pour le français).

Le compte à rebours commence (2 heures je crois) pour tout le monde en même temps, et chacun utilise les techniques qu’il veut pour terminer ce livre avant la fin du temps imposé.

Bien sûr, il ne suffit pas de lire très vite.

Car ensuite, on reçoit un questionnaire assez pointilleux, d’après ce que j’ai entendu. Pas de choix multiples, que des questions ouvertes. Le résultat de ce questionnaire donnera le taux de compréhension.

Pour calculer les points, la vitesse de lecture sera multipliée par le taux de compréhension, et par le taux d’avancement dans le livre si on ne l’a pas terminé dans le temps imparti.

Je ne sais pas ce qu’il se passe en cas d’égalité. Mais bon, avec ces 3 paramètres, peu de risques …

Entraînement intensif pour les 2 prochains mois

Le 31 mai 2021 aura lieu ce fameux championnat du monde de lecture rapide.

A partir du 1er avril, j’intensifie mon entraînement.

Je prévois une à deux sessions par jour, le matin quand je suis frais. Je vais préparer une liste de 30 livres à lire en 2 mois. Ce n’est pas énorme. J’ai entendu que d’autres s’entraînent à lire un livre par jour. Bon en même temps ça dépend du temps qu’on y consacre au quotidien et de la taille des livres.

Je vais utiliser principalement ce que j’ai appelé la technique de l’autoroute pour forcer un peu le moteur, combinée avec un entraînement de lecture par blocs.

C’est-à-dire qu’au lieu de lire mot par mot, je vais d’abord fixer 2 mots par 2. Puis 3 par 3, et augmenter petit à petit les paquets de mots.

Je suis convaincu qu’avec l’habitude, les capacités augmentent.

Si tu débutes en lecture rapide, ne commence pas par la technique de l’autoroute. Il y a des fondations à avoir, et je t’en parle dans un autre articles sur les techniques bases de la lecture rapide.

Dans la mesure du possible, je compte fixer 2 séances de 30 minutes par jour. Une serait déjà bien, mais si j’ai le temps, le matin, j’en fixe 2.

A la fin de chaque session, je prends une feuille et je note tout ce que j’ai retenu de ma lecture, dans les grandes lignes.

Si je bloque, c’est qu’il y a un problème.

Le but est d’allier vitesse et mémorisation. Donc la concentration est primordiale. Et c’est mon point faible. Mais je vais travailler ça…

Si ça t’intéresse, j’écrirai encore un article ou deux sur l’évolution de mon entraînement.

En attendant, entraîne-toi aussi! Pour le plaisir d’apprendre plus vite et de gagner du temps pour faire d’autres choses intéressantes.

Étiquettes:

2 commentaires sur “Mon entraînement pour le championnat du monde de lecture rapide”

  1. Retour de ping : Comment lire en diagonale et à quoi ça sert | Kevin Detem

  2. Retour de ping : Le blog a 1 an! (bilan + défis) | Kevin Detem

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.